Mickael Nicolas : « j’ai toujours l’envie de gagner »

8ans après son 1er titre de champion de France National MX2, Mickael Nicolas est devenu champion de France national 125 cette année en dominant le championnat dès la 1ère épreuve. SoB DESIGN a décidé d’aller à sa rencontre pour lui poser quelques questions et vous permettre de le connaître un petit peu mieux.

  • SoB DESIGN: Bonjour Mika, comment vas-tu ? Présente toi un petit peu pour les personnes qui ne te connaissent pas.

Mickael NICOLAS: Salut Steven, je m’appelle Nicolas Mickael, j’ai 34ans. Je suis responsable d’atelier et magasinier dans la concession YAMAHA et HUSQVARNA à Verdun (55). Je ne suis plus sûr du nombre exact mais je crois que j’ai 13 titres de champion Alsace-Lorraine et 2 titres de champion de France.

  • Tu es devenu champion de France National 125 cette année, 8ans après ton premier titre en National MX2, ce titre t’était-il plus cher que le 1er ?

Les deux ont de l’importance pour moi. Le 1er c’est le 1er… J’étais jeune, il y avait de l’émotion, de la joie. Le 2ème j’étais très heureux car avec le travail, la famille, les enfants c’était plus difficile.

  • Tu totalises 8 victoires de manche sur 14, 6 podiums de journée sur 7 dont 4 victoires mais ça n’a pourtant pas été une saison si facile, tu as dû jongler entre travail, vie de famille…. Qu’est-ce qui t’as donné la motivation de faire ce championnat.

Cette saison s’est plutôt bien passée. Je me suis préparé cet hiver et Magic Racing (Hervé KIEMZA) m’a fait une moto d’enfer. Avec quasi tous les départs en tête, ça m’a facilité les choses. Pour la motivation, j’ai toujours l’envie de gagner, c’est pour cela que je roule, pour donner le meilleur à chaque fois.                                       

  • Tu n’es pourtant plus tout jeune, tu sembles néanmoins infatigable, te prépares-tu différemment par rapport aux années où tu évoluais en National MX2 ?

Oui, je suis assez fatigué. C’est pour ça que je ne fais plus trop de moto. Je remonte sur la moto mi-janvier et à la fin du national au mois de juillet j’arrête complètement. Je fais donc moins de moto qu’avant mais je compense avec un peu de cardio.

  • Tu totalises donc aujourd’hui 2 titres de champion de France, tu sembles motivé pour repartir à la conquête d’un 3ème, quand décideras-tu de te retirer ?

Je suis assez content de ma mini carrière avec 13 ans dans le top 8 en National MX2, mais je vois que je suis encore dans le coup, donc je continue. 

  • Puisque l’on parle de retrait, as-tu d’autres projets dans le futur ? Peut-on envisager de te voir prendre le départ d’un Touquet par exemple ?

Oui le Touquet j’en parle depuis un moment déjà, mais je ne veux pas y aller pour galérer. Il faut donc s’entraîner avant, ça prend du temps (et de l’argent).

  • Nombreux sont les personnes qui souhaiteraient avoir 2 titres de champion de France National à leur actif. Es-tu satisfait ou as-tu des regrets sur ta carrière ?

Des regrets on peut toujours en avoir, mais je suis heureux de ce que j’ai réalisé avec les moyens que j’avais, donc je suis satisfait.

  • On t’a vu rouler sous les couleurs SoB DESIGN, comment m’as-tu connu et pourquoi m’avoir fait confiance ?

Depuis cette année effectivement j’ai roulé sous les couleurs SoB DESIGN, je t’ai connu par l’intermédiaire de Maxime, un ami à moi. Je t’ai fait confiance car le travail effectué sur les motos étaient plutôt cool, de bonne qualité et surtout très réactif à la demande.

  • Pour les personnes qui ne me connaissent pas ou qui n’osent pas commander, que peux-tu leur dire ?

Tu es quelqu’un de bien, travailleur, jeune, dynamique, professionnel et les produits sont de qualité.

  • Je te remercie d’avoir pris le temps de répondre à mes questions. Je te félicite encore pour cette saison et te souhaite le meilleur à venir. Je te laisse le mot de la fin.

Merci à toi de prendre du temps pour moi, les décos, le matériel, ton soutien, j’espère rapporter l’année prochaine un 2ème titre de champion de France à SoB.

Bravo champion !

Interview réalisée par Steven BALTENWECK

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.